Cyclo-stage-Annecy-J4

Rendez-vous pour un départ à 8h dimanche, Philippe arrive à 7h30....On est prêt sauf Franck qui a mal a un genou (petite nature) et Seb qui préfère la piscine en famille. On part, pas bien fringuant, mais avec le sourire, direction Saint-Jorioz pour les pentes du premier col du jour: le col de Leschaux. Les pentes ne sont pas trop dures, on roule un bout de temps ensemble, Philippe s'en va...Denis visite et hume une dernière fois l'air du coin.6 Kms plus loin, 200m d'altitude plus haut, on est à Leschaux, pied de la montée du semnoz...

On voit les 2 premiers lacets, on sent que ça va être dur. Philippe part tout seul, Mag, Alain et Nicolas abordent les 2-3 premiers Kms ensembles. Denis continue sa visite. Lorsque les pentes augmentent, Mag ralentit plus qu'Alain et Nico qui poursuivent à 12 Km/h sur les pentes à 6-7%. Alain décroche un peu Nico, mais pas question pour le gamin de la bande de se laisser décrocher par un sexagénaire (non mais!!!), il revient, le dépasse et le décroche (na!), pendant 1 Km environ....et puis il entend... de plus en plus fort...inexorablement le couinement du dérailleur d'Alain (il couine depuis le J2 et la réparation de fortune) qui revient sur lui, puis le double, lui fait remarquer que son dérailleur a des problèmes, se cale sur un pignon plus petit pour éviter de s'agacer sur le bruit et largue inévitablement grincheux qui ne peut suivre le rythme imposé (il se permet même de se retourner et de sembler surpris qu'il ne soit plus là....un compte à régler entre eux à mon avis)....Passons sur les jurons qui se bousculent dans la tête de Nicolas, qui se concentre alors sur d'autres objectifs, comme rattraper la grande la-bas devant qui cause tranquillement avec son accompagnant, pendant que lui regrette sa glace et son fromage de la veille.
Une fois les grands lacets terminés, la route se radoucit pendant 2 Kms avant de repartir sur des pentes autour de 8-9 % pour les 3 derniers....On est en plein cagnard, on a soif mais on voit le haut, la dernière portion est plus roulante, ça se termine, ouf ça fait du bien quand ça s'arrête. On se reprend, ça dure bien 15 minutes et on se jette dans la descente vers Annecy, la route est impécable, dans les bois, il fait plus frais, ceux qu'on croise on l'air de trouver ça dure...bizarre, nous on freine...retour aux bercails à 12h, la table et le repas sont prêts (merci Seb et Hono, mais pas Franck qui n'a fait que boire de la bière...), les jeunes barbottent dans la piscine, bref tout le monde profite des ces derniers instants ensembles, à la montagne avant la dernière rude épreuve, le retour au quotidien....

Merci à Honorine pour l'intendance de ces 4 jours et ces photos et Philippe pour la gestion logistique et sportive. On ne demande qu'à y retourner.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir